Accueil » Des lieux » En parcourant la Spiti Valley

En parcourant la Spiti Valley

La Spiti Valley, une vallée de l’Himachal Pradesh à l’extrême nord de l’Inde, est également appelée « le petit Tibet ». Relief, climat, végétation et culture sont assez proches de ceux que l’on rencontre au Tibet voisin que longe la Spiti Valley sur une bonne partie de son territoire.

Une route, une piste en réalité puisqu’elle n’est pas recouverte de bitume, ouverte de 8 à 9 mois dans l’année permet de parcourir la Spiti Valley. Elle longe plusieurs rivière dont la Spiti, joignant Shimla, à l’Est et Manali, à l’ouest. Le reste de l’année, les villages sont isolés ou désertés comme celui de Chhatru. Elle surplombe le fond de la vallée de plusieurs centaines de mètres, la rendant particulièrement spectaculaire à certains endroits.

Le col de Kunzum est situé à 4551 mètres ménageant un passage au milieu de sommets qui culminent à 5.500 m. Un temple bouddhiste y a été construit.
Avec une hauteur moyenne d’environ 3.800 mètres au-dessus du niveau de la mer, la Spiti Valley est parsemée de petits villages et des monastères, et entourée par de hauts sommets couronnés de neiges éternelles.

La Spiti est bordé par le Ladakh au nord, le Tibet à l’Est, le Kinnaur au sud-est et la vallée de Kullu au sud. Il partage la même religion que le Tibet : le bouddhisme tibétain.

La majorité des gens qui habitent la région sont des agriculteurs qui produisent du blé et des pois. Une seule récolte an est possible par, en raison des conditions météorologiques extrêmes.

La Spiti reçoit d’énormes quantités de neige en hiver. Il en résulte que de nombreux villages sont complètement coupés du reste de la vallée.